Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

Lettre n°5 - janvier 2010

Nouvelle année, nouveaux projets, nouveaux rêves: c'est avec le coeur que toute l'équipe de Plante & Planète vous souhaite une magnifique, lumineuse et heureuse année 2010.

Nous souhaitons aussi que cette Année Internationale de la Biodiversité soit porteuse du meilleur pour notre belle planète, et espérons qu'elle sera l'occasion de mettre l'enjeu du vivant et de sa préservation au coeur des priorités et des politiques environnementales, nationales et internationales, au même titre que le changement climatique, car là aussi, il y a urgence.

Pour aider à relever ce défi, c'est avec une équipe étoffée et renouvelée et de nouveaux projets que Plante et Planète s'engage pour 2010.
C'est ainsi que vous pourrez, dès le mois de janvier, participer à des soirées-débat mensuelles autour de thèmes liés à la biodiversité. Une occasion formidable de se retrouver dans un cadre chaleureux et convivial pour s'informer, échanger et débattre. Plus de détails dans la rubrique "Nouvelles fraîches".

Une autre petite nouveauté pour fêter la nouvelle année et célébrer la beauté de la Nature et l'importance de la préserver: des e-cards à envoyer à tous vos amis pour ensemencer les coeurs et les consciences, et raviver le lien vital qui unit chacun d'entre nous au végétal.

Sylvie Lefranc,
Membre du Conseil d'Administration


ZoomLa photo coup de coeur

Pour célébrer l'Année de la Biodiversité nous avons choisi une photo montrant que Plante & Planète s'occupe certes des plantes, mais aussi de leurs milieux avec toutes les espèces que ceux-ci abritent.
L'Arnica est très appréciée des pollinisateurs, sa couleur jaune chatoyante les attire, et ce beau papillon nous le montre.

La photo a été prise par Aurélia, une des deux photographes à avoir travaillé sur l'Arnica. Comme le papillon, elle avait bravé une météo peu favorable ce jour-là (froid, pluie,vent) et malgré des doigts gelés, elle a appuyé sur le déclencheur au bon moment et a su saisir cet instant fugace juste avant que le papillon ne s'envole vers une autre fleur... d'Arnica bien sur !




_

La petite histoire...Rendre un singe à la jungle

"Une drôle d'aventure qui m'est arrivée au Pérou, lors de la recherche sur le Palo Santo... A Trujillo, une fondation créée par un passionné, David, recueille les animaux maltraités. Parmi eux, el Macha, un singe capucin à tête blanche qui, recueilli tout petit et bien mal en point, s'était parfaitement rétabli et développé au point d'affirmer son statut de mâle dominant. Son agressivité étant difficile à supporter pour ses congénères en réhabilitation, il était temps de le rendre à son milieu naturel, la jungle.

Problème : nous n'avions pas de permis pour le transporter, et le délai était trop court pour en obtenir un. Mais comme je suis blanche, la négociation aurait été plus facile en cas d'arrestation, alors les Péruviens voulaient profiter de mon séjour et de mon périple vers la jungle pour me le confier... De plus, les contrôles se font surtout dans le sens du trafic, de la jungle vers la ville, et pas l'inverse.
Après 18 heures de bus essentiellement de nuit, bus pourri pour éviter les contrôles, nous avons fait une heure et demie de pirogue pour être sûrs de relâcher le singe dans un endroit vierge d'humains avides de profits et où d'autres singes de la même espèce avaient été aperçus.
Tout en sachant que c'était un acte juste, il n'en était pas moins triste, la façon dont le singe m'avait agrippé les doigts pour se réconforter durant le trajet m'avait profondément touchée. Un animal sauvage appartient à son milieu, c'est ainsi, et j'espère que le Macha est bien là où il est avec sa nouvelle famille!"

Oui c'est possible !Les solutions existent, en voici une...

Le Chengal pousse trop lentement pour que notre société d'aujourd'hui, où tout doit aller vite, prenne la peine d'en replanter. En moyenne, une centaine d'années pour atteindre 40 cm de diamètre. Alors cet arbre est délaissé en Malaisie pour privilégier les espèces à croissance rapide.

Des recherches sont donc menées pour tenter, en contrôlant la luminosité et l'humidité, de le rendre attractif. Sans engrais, sans manipulation génétique bien sur ! Juste en optimisant le cadre de croissance.

Ces recherches sont longues, et nécessitent de nombreux tâtonnements, des essais, des échecs, des réussites. Peu de personnes s'y risquent, alors saluons celles qui le font. Bravo à ces chercheurs qui, hors de l'influence des grands laboratoires, oeuvrent jour après jour à la préservation d'espèces menacées en leur permettant d'attendre que l'homme y voit plus clair...

.

Nouvelles fraîches

Et même glacées comme la bûche des fêtes...

Tout d'abord, une nouvelle fonctionnalité du site dont nous profitons à fond depuis quelques jours: les e-cards. Bravo et merci à Jérôme pour la réalisation de cet outil.
Pour les retrouver quand vous allez sur le site, cliquez sur l'onglet goodies.
Après, le principe est simple : vous choisissez une carte, vous indiquez le mail du destinataire, écrivez votre message, et c'est parti ! Pour vous faciliter la tâche si vous manquez un peu d'inspiration, nous avons sélectionné pour vous quelques citations, de Lao Tseu à Eluard en passant par Gandhi et Sitting Bull... Les photos sont tirées des reportages sur le Palo Santo, l'Arnica et le Chengal.

Comme nous étions d'humeur créative en cette fin d'année 2009, et que les bénévoles ont été généreux de leur temps, nous pouvons aussi vous annoncer la finalisation du documentaire sur le Chengal. Merci à tous ceux qui ont participé, et aux monteurs Sophie et Laurent. Ce docu de 15 minutes sera diffusé pour la première fois lors du Café Biodiversité de janvier (voir ci-dessous). Si vous voulez organiser une diffusion de nos documentaires, n'hésitez pas à nous contacter.

Parisiens, retenez la date du 20 janvier. Ce sera le premier Café Biodiversité organisé par Plante & Planète et Ecolo-info,avec qui nous sommes ravis de collaborer, pour célébrer l'Année Internationale de la Biodiversité. Premier thème : "L'Homme dans la Biodiversité". Espèce comme les autres ou responsable des autres ? Quelle est notre perception de la biodiversité aujourd'hui ? Venez débattre avec nous au Café associatif La Commune, dans le 12ème. Pour les détails pratiques, c'est ici!
Réservez déjà votre mercredi 17 février pour le prochain rendez-vous du Café Biodiversité.
Si vous êtes intéressés pour en organiser en Province, contactez nous et nous pourrons vous aider.
Le Café associatif fonctionne grâce au bénévolat. Si vous souhaitez nous donner un coup de main, notamment en cuisine ou pour le service, ce serait formidable. Contactez-nous pour en discuter. Merci d'avance !

Pour améliorer le fonctionnement de l'association, Plante & Planète s'est dotée d'un nouveau Conseil d'Administration. Nouvelle présidente, équipe renforcée pour répondre aux défis de cette année 2010, et une énergie sans cesse renouvelée pour assurer notre mission : protéger le lien vital qui unit l'homme au végétal.

Nous recherchons toujours des partenaires pour nous accompagner dans cette aventure, avec deux missions de terrain prévues pour cette année. Nous serons ravis de vous renseigner si vous êtes intéressés, notre programme de mécénat s'adapte aux petites comme aux grosses structures!

Enfin, un petits mots sur nos photographes, à l'honneur en ce début d'année.
Daniel Silva, le photographe péruvien, exposera à la galerie parisienne Véro-Dodat de By Terry du 15 janvier au 13 février. Un seul conseil : allez-y !
Sanjit, le photographe malaisien qui a travaillé sur le Chengal, vient de se marier. Tous nos voeux de bonheur l'accompagnent ainsi que Ravin, sa femme, qui travaille à la Malaysian Nature Society, une ONG environnementale. Un couple engagé !

Belle année 2010 à tous,

A très bientôt sur www.planteetplanete.org ou pour les prochaines nouvelles de PP !
se désinscrire | www.planteetplanete.org | contact